Ce mois-ci, le ministère de l’Environnement devrait lancer la phase de test des éoliennes au large des côtes de l’île de Kabashima, l’une des îles Gotô dans la préfecture de Nagasaki.

La turbine d’essai est un petit modèle de 100kW composée de 3 pales de 11 mètres, d’un mât creux et d’un ballast pour la maintenir debout. Elle sera ensuite solidement ancrée au plancher océanique. Un autre type existe avec une éolienne directement fixée au fond marin à l’aide de piliers de soutien. Quant au modèle définitif, il devrait avoir des pales de 40 mètres pour une puissance de 2000kW.

Le ministère de l’Environnement, qui veut développer les énergies propres, a choisi l’éolien offshore pour 2 principales raisons. La première est que le Japon ne dispose que de peu d’endroits sur terre pour de telles installations. La seconde est qu’en mer, le rendement des éoliennes est d’environ 33% contre 20% à terre.

La mise en place du parc commencerait en 2016, avec pour objectif la production de 5.6 millions de kW (soit l’équivalent de plus de 5 réacteurs nucléaires) avant 2030.

Un projet similaire devrait être mené dans la préfecture de Fukushima avec l’aide d’un consortium privé et de l’université de Tôkyô a indiqué le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources: The Daily Yomiuri