En ce premier jour de la semaine sur le marché des changes, le yuan et le yen s’affichaient en petite forme. En effet, la devise chinoise, à quelques jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin, a clôturé en baisse face au dollar alors que les acteurs du marché des changes sont plutôt habitués à de nouveaux records du yuan.

En ce qui concerne le yen, il s’affichait aujourd’hui en baisse face à la monnaie unique européenne et face au dollar, quelques jours après le remaniement ministériel qui a changé la donne dans le cabinet Fukuda.

La devise de la zone euro a profité aujourd’hui de nouveaux signes de tensions inflationnistes à la suite de la publication des chiffres des prix à la production industrielle qui ont augmenté de 0,9% au mois de juin, soit une augmentation de 8% sur un an. A cela, il faut ajouter les chiffres de l’inflation pour l’euroland au mois de juillet qui ont battu un nouveau record en s’établissant à 4,1%.

D’après les analystes du marché des changes, la BCE devrait apparemment opter pour le statu quo jeudi alors que les pressions inflationnistes risquent de plus en plus de s’étendre tout au long de la chaîne de production et finalement créer des effets de second tour nuisibles à la santé de l’économie de la zone euro.

Pour ce qui est du dollar, il s’affichait en baisse cet après midi face à la monnaie unique européenne et face au franc suisse en raison d’indicateurs plutôt mitigés. En effet, le coup de fouet des chèques de remise d’impôt donné par l’administration Bush ne se fait plus sentir puisque les dépenses et les revenus des ménages ont connu un ralentissement en juin. D’autre part, en chiffres corrigés de l’inflation, le revenu disponible a reculé de 2,6%, soit la plus forte baisse depuis août 2005.

Sur fond de ralentissement de la croissance et de rebond de l’inflation, il est vraisemblable que la Fed adopte ce mardi le statu quo, à l’instar de la Banque Centrale Européenne.

Enfin, les marchés suivront aujourd’hui attentivement les résultats du géant du refinancement Fannie Mae qui a profité d’un plan de sauvetage du Trésor américain.

Écrit par Christopher Dembik – Forex.fr

PARTAGER