Les déchets domestiques radioactifs posent problème dans la capitale

Selon le ministère japonais de l’Environnement, l’élimination des cendres radioactives des déchets domestiques poserait problème à Tokyo et dans les environs de la capitale.

A la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, dans les régions du Tohoku, du Kanto et du Koshinetsu, la cendre des détritus domestiques contiendrait du césium radioactif détecté par les centres de traitement de déchets.

Le ministère a établi un guide pour l’élimination de ces cendres, qui peuvent être enfouies si leur radioactivité n’excède pas 8000 becquerels par kilogramme, au maximum.

Le ministère a récemment mené des contrôles dans les centres d’incinération de déchets des régions concernées, pour y vérifier le procédé d’élimination des cendres.

Sur 410 centres où les niveaux de césium n’excédait pas les 8000 becquerels, 22 sites, principalement à Tokyo, n’ont pas enfoui les cendres en raison des objections de la population locale.

Article original:  NHK World Service Français © 2011