Le résultat des examens médicaux organisés par le gouvernement sur les enfants de Fukushima est enfin tombé. Sur les 1150 enfants de moins de 15 ans résident autour de la centrale Daiichi (dans les arrondissements de Iwaki, Kawamatamachi, et Iitate), 45 % se sont révélés contaminés : des éléments radioactifs ont été dépistés dans la glande thyroïde.

Selon le gouvernement japonais, ‘aucun des enfants n’a présenté de niveaux de contamination problématiques’. Les parents des enfants concernés déplorent une mauvaise communication de la part du gouvernement. Etant donné que les conséquences sur la santé de radiation à faible dose et sur une longue période sont difficiles à évaluer, il serait indispensable d’effectuer des examens réguliers sur ces enfants, estime l’Asahi Shimbun.

Article original : Courrier International © 2011