Si vous êtes en mal de culture japonaise, que vous avez soif de connaissance ou que vous avez du temps libre à accorder à votre culture générale, alors cet article est pour vous. Nous vous proposons différentes expositions, sur Paris et en province, afin qu’il y en ait pour tout le monde.

Les évènements parisiens:

Le Jardin d’Acclimatation a ouvert ses portes à la culture nippone. Il est encore temps d’aller y faire un tour, puisque l’évènement prendra fin le 8 mai. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur l’article associé : Évènement au Jardin d’Acclimatation.

La Fondation Pierre Berger – Yves Saint Laurent  propose une exposition sur les costumes du théâtre Kabuki. Elle sera associée à des accessoires, des estampes, des documentaires et des photographies qui permettront une découverte ou redécouverte de cet art. Elle est ouverte jusqu’au 15 juillet, du mardi au dimanche, sauf jours fériés de 11h00 à 18h00 (dernière entrée à 17h30) et est accessible aux personnes handicapées.
Plein tarif : 7 euros – Tarif réduit : 5 euros pour les étudiants, les moins de 25 ans et les seniors (sur présentation d’un justificatif de moins d’un an) – Gratuit pour les moins de 10 ans et les demandeurs d’emploi (sur présentation d’un justificatif de moins d’un an)

Le Musée d’arts asiatiques Guimet propose quant à lui une exposition jusqu’au 14 mai. Baptisée « SHO 1 – 41 maîtres calligraphes contemporains du Japon », elle regroupe les écrits des 36 participants du dernier concours de Calligraphie de Tôkyô ainsi que 5 pièces de maîtres calligraphes disparus. Différentes interventions sur l’exposition sont encore à venir en mai. Pour les dates, consulter leur site.

Le Musée Cernuschi, musée des arts de l’Asie, accueille depuis quelques jours et ce, jusqu’au 15 juillet, l’exposition « rêves de laque, le Japon de Zeshin ». L’exposition regroupe quelques 70 pièces de Shibata Zeshin, artiste du XIXe siècle. Laques, estampes, décors de poterie, dessins à la laque sur du papier… venez découvrir des œuvres fines et simples. Pour plus de renseignements sur l’évènement, sur les conférences sur l’exposition, sur les tarifs… rendez-vous sur le site de l’exposition.

La galerie Yuuko Suzuki – Clair d’encre expose jusqu’au 31 mai une exposition du nom de « Murmures du kakejiku ». Le kakejiku est l’encadrement d’une calligraphie, qui permet de la mettre en valeur. Il obéit à des règles très strictes. L’exposition est ouverte tous les jours. Pour un aperçu, venez visiter leur site.

La Mairie du XIIIe arrondissement accueille jusqu’au 27 avril une exposition de peintures de l’artiste Nao Kaneko. Les peintures sont inspirées d’éléments naturels et sont accompagnées le textes d’enfants victimes du séisme de mars 2011. Les toiles vendues, le seront à leur profit. L’exposition est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 17h, jusqu’à 19h30 le jeudi. Pour un aperçu de ses œuvres, faites un tour sur le site de l’artiste. Pour  cette exposition, il ne vous reste plus que deux jours !

Une autre exposition, de photographies, cette fois, est organisée pour le fond de soutien Momo Kaki qui œuvre pour les enfants devenus orphelins en raison de la catastrophe du 11 mars 2011. Elle prend place dans les locaux de Vivre le Japon et reste jusqu’au 30 mai. L’exposition est le résultat du travail de huit photographes, photos que l’on retrouve dans le livre Photographies pour le Japon. L’exposition est gratuite et ouverte de 11h à 20h du lundi au samedi, et fermée les dimanches et jours fériés. Le site internet de l’association Photographies pour le Japon.

En province :

A Strasbourg, le siège d’ARTE reçoit une exposition d’un japonais résidant en Allemagne jusqu’au 10 juin. « Trace » est une exposition de sculptures inspirées de l’architecture. Le site internet d’ARTE vous proposera de plus amples informations avec notamment un dossier de presse qui présente le projet.

A Tinchebray, en Basse-Normandie, la 14e Biennale Internationale de Peinture-Sculpture met le Japon à l’honneur cette année. L’exposition commence dans quelques jours, le 29 avril, et se tiendra jusqu’au 13 mai. Leurs invités sont Maître AKEJI, peintre calligraphe et le sculpteur Tetsuo HARADA. Le site de l’exposition propose des clichés de pièces des deux invités ainsi que des autres participants. La Salle Jean Monet qui accueillera l’exposition sera ouverte de 10h à 12h et de 14h à 18h30 tous les jours.

Et c’est toute la Bretagne qui s’est mobilisée pour soutenir le Japon. Pas moins de 12 expositions sont organisées cette année. 4 expositions ont déjà commencé, les autres sont à venir. Vous pouvez donc d’ores et déjà aller voir jusqu’au 13 mai « Henri Rivière, les détours du chemin d’un japonisant en Côtes d’Armor » au Musée d’Art et d’Histoire de la ville de Saint-Brieuc, jusqu’au 28 mai « L’arbre et la forêt, du Pays du Soleil Levant au Bois d’amour » au Musée des Beaux-arts de Quimper, jusqu’au 15 juin « L’art  japonais dans les collections du Musée des Beaux-arts de Brest » présente dans ce même musée des pièces japonaises rares du XIXe siècle et jusqu’au 29 décembre « Empreinte d’un voyage au Japon » qui présente des esquisses et des dessins du Japon ou bien marqués du style japonais au Musée Mathurin Méheut de Lamballe. Pour tout renseignement sur les tarifs, les horaires et les autres expositions, je vous renvoie au site Bretagne Japon 2012.

Et pour terminer, sachez qu’une pièce de nô va être jouée dans quelques villes de France. Elle sera présente le 5 mai au Théâtre de la Scène Nationale d’Orléans, le 7 et 8 Mai au Jardin d’Acclimatation de Paris et le 9 mai à Aix-en-Provence. La pièce s’intitule Jeanne d’Arc en théâtre nô et l’entrée sera gratuite.

Cet article ne prétend pas faire la liste exhaustive de tous les évènement et expositions sur le Japon étant donné que la liste est déjà longue, mais nous espèrons qu’il vous donnera l’occasion de trouver des bonnes sorties pour ces prochains jours.

Mélanie – Source : Ambassade du Japon en France