Selon une étude du bureau du Cabinet, seulement 48% de japonais sont conscients de la position officielle du gouvernement sur les îles Senkaku. 

Selon l’enquête, dont les résultats ont été publiés le 29 août 2013, 91,1% des personnes interrogées connaissent l’existence des îles Senkaku, mais seulement 48% d’entre elles connaissent la position du gouvernement qui déclare l’archipel sous contrôle légal du Japon et qu’il n’existe pas de problème de souveraineté territoriale à résoudre concernant ces îles.

Le différend sur les îles Senkaku, situées en mer de Chine orientale, créé des tensions entre le Japon et la Chine depuis que Tôkyô a nationalisé une partie des îles du petit archipel, connu sous le nom de Diaoyu en Chine, en septembre 2012. Le mouvement a déclenché de vives protestations de la part de Pékin qui revendique également le groupe d’îlots.

L’enquête a été menée entre le 11 et 21 juillet à travers des entretiens avec 3.000 personnes de tout le pays et âgées de plus de 20 ans. Le Cabinet a reçu 1801 réponses valables soit 60% des réponses.

Selon l’enquête, le taux de répondants qui s’est dit « intéressé » ou « assez intéressé » par la question des Senkaku est de 73.7%. Ces personnes ont également été invitées à sélectionner une ou plusieurs options qui correspondent à leurs préoccupations. Parmi les options, 62.6% ont choisi « la base de la possession des îles Senkaku par le Japon» et 54.9% ont choisi « le fond historique ».

Alors que le taux de répondants qui s’est dit « pas intéressé » ou « plutôt indifférent » concernant les Senkaku s’élève à 24.9%,  61.2% des personnes non intéressées ont répondu qu’elles « ne pensent pas que le problème affecte leur vie quotidienne plus que ça ».

Caroline – source : Asahi Shinbun