Huit mille marines américains quittent le Japon

Les Etats-Unis et le Japon ont conclu un accord qui prévoit la réduction des troupes américaines sur la base d’Okinawa. L’accord signé par la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, en visite à Tokyo et son homologue japonais Hirofumi Nakasone, vise d’ici 2014 le transfert de 8 000 marines américains d’Okinawa sur Guam, une île du Pacifique qui est territoire américain.

Pour réduire la présence militaire américaine sur l’île japonaise d’Okinawa, le gouvernement japonais n’hésite pas à payer le prix fort : 2,8 milliards de dollars de dépense et 3,2 milliards sous forme de crédits et d’investissements.

Tokyo cède ainsi à la pression croissante de la population locale. De fait, l’île d’Okinawa représente moins d’un pour cent du territoire japonais mais héberge deux tiers des quelque 40 000 soldats américains, présents au Japon.

Ces dernières années, la situation entre les marines et les habitants de l’île s’est dégradée : les habitants d’Okinawa se plaignent des nuisances causées par les manouvres militaires. Ils déplorent aussi de nombreux cas de violences commises par les soldats américains.

Côté américain, on donne une autre interprétation au transfert des troupes d’Okinawa vers Guam : selon Hillary Clinton, l’accord trouvé avec Tokyo reflète une volonté de modernisation de l’engagement militaire américain en Asie-Pacifique.

[par RFI->http://www.rfi.fr/actufr/articles/110/article_78449.asp]

PARTAGER