Un nombre impressionnant de messages annonçant des massacres ont été postés sur internet depuis la tuerie commise dimanche dans un quartier branché de Tokyo, a indiqué vendredi la police japonaise.

10 fois plus d’appels pour signaler ce type de menaces

Tomohiro Kato, 25 ans, arrêté après avoir tué sept personnes et en avoir blessé dix autres dans le quartier d’électronique de Akihabara, dans le nord-est de Tokyo, avait lui-même envoyé des dizaines de messages sur un forum internet, via son téléphone portable, en décrivant par le menu ses intentions. « C’est vrai que nous avons reçu un grand nombre d’appels nous avertissant de la présence sur internet de messages annonçant des crimes », a déclaré un porte-parole de la police de la capitale. Dans les quatre jours qui ont suivi le massacre, une centaine d’appels ont été enregistrés, soit dix fois plus que dans les quatre jours qui l’avaient précédé, a rapporté le quotidien Yomiuri.

Certains veulent imiter Kato, d’autres battre son « record »

Un homme de 29 ans, Takuya Oki, a ainsi été interpellé jeudi dans la province de Yamagata (nord) pour avoir annoncé, dès dimanche soir sur un forum, qu’il allait « défoncer » un magasin d’instruments de musique avec un camion, à l’instar du tueur fou de Tokyo. « J’ai vu les informations sur Akihabara à la télévision et j’ai voulu faire pareil. C’est pourquoi j’ai envoyé ce message », a confié Oki aux policiers. Kato avait loué un camion de deux tonnes pour écraser le maximum de piétons, puis avait ensuite poursuivi les passants armé d’un poignard.

Selon le Yomiuri, plusieurs messages internet citent les endroits les plus fréquentés de Tokyo, comme « Le 13 (juin), je vais tuer des gens à Shibuya » ou « Je vais faire un massacre à Harajuku », deux quartiers de la jeunesse branchée dans l’ouest de la capitale. Un autre message fait directement allusion au tueur fou, annonçant « je vais tuer 10 personnes à Akihabara, plus que Kato ».

Le ministre japonais des Télécommunications, Hiroya Masuda, a annoncé jeudi que son ministère allait réunir un budget pour développer un logiciel de détection automatique de messages de ce type, afin d’alerter la police.

[RTLinfo.be->http://www.rtlinfo.be/rtl/archive/article/139214?&archiveYear=2008]

PARTAGER