Les perspectives des étudiants universitaires s’améliorent

Le pourcentage d’étudiants universitaires qui auront leur diplôme au printemps prochain, et, qui ont reçu des offres d’emplois non officielles, a augmenté de 3,2% par rapport à l’année dernière. Ceci marque une amélioration pour les deux dernières années atteignant ainsi 63,1%, selon un sondage réalisé par les ministères du Travail et de l’Éducation.

Le taux de rentrée pour les élèves du lycée a légèrement baissé, alors que celui pour les collégiens, les étudiants en écoles techniques et ceux en écoles professionnelles a été plus élevé que l’année précédente.

Un fonctionnaire du Ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie a déclaré: « La situation est sur le point de sortir de sa pire période depuis la faillite de Lehman Brothers ».

La proportion d’étudiants ayant trouvé un emploi a été estimée par une enquête sur 62 universités du pays:
-Le taux des garçons était de 63,0%, en hausse de 1,3 points par rapport à la même période l’an dernier alors que celui des filles était plus élevé: 63,2%, en hausse de 5,5 points.
-Le pourcentage pour les étudiants en sciences humaines était de 62,4%, en hausse de 2,7 points, alors que pour les étudiants en sciences, il était de 66,8%, en hausse de 6,2 points.

Par région, le taux le plus élevé était de 67,2% pour le Kantô, 66,4% au Kinki et 54,9% dans le Kyûshû. Le pourcentage dans la région de Chûgoku / Shikoku était inférieur à celui de l’année précédente, c’est à dire: 49,5%.

La période de recrutement officiel pour les étudiants universitaires a été réduite de deux mois depuis le dernier exercice. Mais le Ministère a indiqué que le rationnement des offres d’emploi aux candidats est passé de 1,23 pour 1 à 1,27 pour 1.

Le taux d’offre d’emploi avait atteint 57,6% en 2010, le pire taux depuis 1996, depuis, il a augmenté de 2,3 points en 2011 et de 3,2 points cette année.

Le Ministère a indiqué que les pourcentages pourront varier en fonction du recrutement d’étudiants par les petites et moyennes entreprises, cependant, il n’est pas très optimiste quant à ces améliorations successives.

Caroline – sources : The Daily Yomiuri, NHK World