Le gouvernement japonais pourrait remettre le groupe autoproclamé de transfuges nord-coréens aux autorités de la Corée du Sud.

Les gardes-gardes japonais ont transféré les 9 personnes au port de Kanazawa pour les interroger et préciser les circonstances de leur démarche. Ils auraient exprimé le souhait de se rendre en Corée du Sud.

A la presse, le porte-parole du gouvernement, Osamu Fujimura, a indiqué mardi que les autorités traiteraient cette affaire de façon appropriée en se référant à des cas antérieurs.

En 2007, une petite embarcation transportant 4 transfuges nord-coréens avait été localisée dans les eaux au large de la préfecture d’Aomori. A leur demande, ils avaient ensuite été envoyés en Corée du Sud.

Article original : NHK World Service Français © 2011