L’excédent des comptes courants japonais chute

Avec cette chute du mois d’octobre, cela fait le huitième mois consécutif que les comptes courants japonais sont en baisse.

Un rapport préliminaire du ministère des Finances annonce que l’excédent des comptes courants a reculé de 62.4% depuis un an pour s’établir à environ 5.36 milliards d’euros.

Rappelons que la balance des transactions courantes est le meilleur indicateur de la situation économique d’un pays sur le plan international puisqu’elle prend en compte les échanges de biens mais également de services ainsi que les revenus des investissements et des transferts courants (transferts de fonds des travailleurs à l’étranger, contributions aux organisations internationales, etc.).

La principale raison de cette chute est l’effondrement de la balance commerciale japonaise qui a perdu près de 10 milliards d’euros sur un an. Cela s’explique en partie par le ralentissement économique mondial. L’affaiblissement des demandes, tant par l’Union européenne, touchée de plein fouet par la crise de l’endettement, que par la Chine, le premier partenaire commercial du Japon, a fortement ralenti les exportations. A cela, on peut rajouter un yen fort ainsi que la catastrophe de mars dernier.

Au contraire, les importations ont bondit de 21.3% et ce principalement à cause des dépenses énergétiques dont l’augmentation du prix du pétrole ainsi que l’achat massif de gaz naturel pour l’exploitation des centrales thermiques afin de palier la baisse de production du nucléaire.

Les comptes courants sont néanmoins restés positif grâce à la bonne poussée (20.3%) des investissements à l’étranger.

Pierre-Etienne De Lazzer – source: AFP Romandie, NHK World