Une loi concernant les avocats étrangers au Japon devrait être modifiée. Elle leur autorisera à mettre en application les lois sur un pied d’égalité avec les avocats japonais selon la déclaration d’un expert juridique mercredi.

Mardi dernier, le Cabinet a donné son accord pour revoir la loi concernant la manipulation des services juridiques par des juristes étrangers. Celle-ci autoriserait aux avocats ayant des qualifications étrangères d’ouvrir des bureaux au Japon enregistrés comme des sociétés.

Jusqu’à présent, les avocats qui avaient des qualifications étrangères ne pouvaient ouvrir qu’un seul bureau privé dans le pays, ce qui rendait impossible d’élargir la pratique du métier au niveau national. Des fois, il était assez difficile pour les sociétés opérant dans les villes régionales de recevoir des avocats réglant des affaires à l’étranger.
Mais en autorisant les avocats étrangers à monter leur propre société, on leur donnera la possibilité de solliciter des fonds et de fournir des services dans les municipalités régionales. Tout en augmentant la portée des activités des avocats étrangers, l’amendement exigera toujours d’eux une inscription auprès de la JFBA et qu’ils se conforment aux règles nationales.

Les avocats étrangers doivent remplir certaines conditions pour s’inscrire auprès de la JFBA. Ils doivent avoir travaillé en tant qu’avocat pendant plus de trois ans dans leur pays d’origine.

Amandine – Source : JapanTimes
PARTAGER