Noritaka Tatehana est devenu l’un des designers préférés de la célèbre Lady Gaga. Les apparitions  de la star dans les émissions de télévision et ses clips musicaux, montrant ses créations, lui ont permis d’être une star de la mode, tant et si bien qu’une paire de ses chaussures peuvent coûter plus de 15000$.

Tatehana, qui a créé plus de 20 paires pour Lady gaga durant ces deux dernières années, prend pour base les Geta traditionnelles des Geisha et y apporte une forme plus modernes avec ces plateformes sculpturales.

Noritaka Tatehana grandit à Kamakura, dans la préfecture de Kanagawa. Le jeune homme de 26 ans qui évoque l’allure pensive d’un moine avec sa voix calme, ses longs cheveux attachés en chignon et qui porte dans pantalons amples de Yohji Yamamoto, était encore étudiant lorsque sa carrière à démarrer.

Son sujet de thèse à la prestigieuse université des Arts de Tokyo, où il étudiait le tissage traditionnel et la teinture de kimonos, a été sa première paire de chaussure créée pour la star. Il créa ces chaussures avec le cuir teint en rose d’une raie pastenague, utilisé souvent dans l’artisanat japonais comme dans la décoration des épées.

Pour lancer sa marque, il envoya le concept de la chaussure à plus d’une douzaine de personnes dans l’industrie. Il ne reçu que trois réponses dont l’une du styliste de Lady Gaga.

D’après Valerie Steel, directrice du Musée au Fashion Institute of Technology de New York, qui a exposé les œuvres du designer, Tatehana serait l’un des concepteurs de chaussures les plus importants de notre temps, et aurait transformé le look des chaussures extrêmes avec ses chaussures à hauteur vertigineuse et sans talons.

Ses chaussures sur mesures semblent loin d’être pratique, même Lady Gaga a occasionnellement perdu l’équilibre sur certaines de ses plus hautes créations. Mais d’après Tatehana  elles seraient plus confortables que les hauts talons habituels car elles mettent le poids du porteur sur le devant du pied plutôt que sur le talon.

« Je veux que la culture japonaise reste en vie de nos jours et gagne le respect internationalement » dit-il. « C’est la créativité qui définit la force d’une nation ».

Carine Dupuis – source : The Japan Times