Le mois de juillet 2013 devient le nouveau record, tous mois confondus, pour les entrées touristiques avec plus d’un million de visiteurs au pays du soleil levant.

Un Boeing 747-200 de Japan Asia Airways en 1990. Cette compagnie était spécialisée dans  les liaisons régionales en Asie. (© S.Fujioka)
Un Boeing 747-200 de Japan Asia Airways en 1990. Cette compagnie était spécialisée dans les liaisons régionales en Asie. (© S.Fujioka)

Avec 1 003 100 arrivées, le record du mois d’avril est largement dépassé avec ces 923 000 entrées mais c’est également 18.4% de mieux que pour le mois de juillet 2012 a annoncé l’Organisation Nationale du Tourisme Japonais (JNTO).

Cela peut être dû en partie à une nouvelle politique pour les touristes en provenance d’Asie du Sud-Est. En effet, ce mois de juillet a vu la mise en place d’une nouvelle dérogation à l’obligation de visa pour les touristes (séjours courts) venant de Thaïlande et de Malaisie et de l’octroi de visas à entrées multiples pendant trois ans pour les visiteurs venant des Philippines et du Vietnam.

Le gouvernement souhaite atteindre les 10 millions de visiteurs par an. Jusqu’à présent, 5 957 700 sont déjà venus au Japon selon le décompte du JNTO.

La Corée du Sud est le principal pays de provenance avec 244 000 visiteurs, en hausse de 28.6%, en partie grâce à une meilleure offre de vol pas cher entre les deux pays. Ensuite vient Taïwan avec 238 500 touristes, en hausse de 48.7%, soutenu par l’ouverture de nouveaux vols par des compagnies low cost.

Le nombre de visiteurs en provenance de Hong Kong a enregistré une augmentation de 65.7% à 85 300 personnes, principalement en raison de vols charters vers les villes de l’Ouest et du Sud-Ouest du Japon.

Les touristes en provenance de Thaïlande ont été 30 200, soit une hausse de 84.7%, tandis que ceux de Malaisie ont augmenté de 25.2% à 9 900 visiteurs. Le JNTO espère que le nombre de Malaisiens augmentera au mois d’août qui devrait leur être plus favorable au tourisme. En effet, le mois de juillet était un mois de jeûne avec le ramadan.

Enfin, le nombre de touristes chinois a chuté de 31.5% à 140 000 visiteurs à cause des tensions entre Pékin et Tôkyô, notamment à propos des Senkaku.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Japan Times