Koro Bessho remplace Masatoshi Muto au poste d’ambassadeur du Japon en Corée du Sud. Ce dernier avait quitté le pays un peu plus tôt dans le mois après y être resté pendant près de 2 ans.

Le Premier ministre Yoshihiko Noda, a demandé au nouvel ambassadeur de normaliser les relations entre les 2 pays et d’établir un climat de confiance. En effet, lors du mandat de son prédécesseur, les relations avec la Corée du Sud s’étaient grandement dégradées notamment en raison de l’utilisation, par l’armée japonaise, de coréennes comme femmes de réconfort pendant la Seconde Guerre Mondiale. Problème qui reste un sujet de discorde plus de 60 ans après la fin de la guerre.

Mais la principale cause de cette dégradation reste le confit territoriale pour les îles de Takeshima (Dokdo en coréen) occupées, depuis 1954, par l’armée coréenne mais sont revendiquées par le Japon. La visite du président sud-coréen Lee Myung Bak sur ces îlots de la Mer du Japon, au mois d’août dernier, avait provoqué la fureur de Tôkyô.

Takeshima
Les îles de Takeshima (© 머찐만두 at Naver)

Lors de son arrivée à l’aéroport de Gimpo à Séoul mardi, Koro Bessho a déclaré: « La relation entre la Corée du Sud et le Japon n’est pas seulement importante pour les 2 pays, mais également pour toute l’Asie et pour le monde » montrant ainsi l’envie de rétablir des relations saines.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources: The Japan Times, The Mainichi