Pour éviter les fuites Tepco envisage d’ériger une paroi métallique

L’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi envisage d’ériger une paroi métallique entre l’océan et la centrale afin d’éviter des fuites d’eau radioactive vers la mer.

Tepco, la Compagnie d’électricité de Tokyo, rappelle que plus de 110 mille tonnes d’eau fortement radioactive restent dans les sous-sols des bâtiments des réacteurs de la centrale. Un risque croissant existe que cette eau ne s’infiltre dans le sol et ne s’écoule vers l’océan.

Tepco utilisera des milliers de pieux métalliques pour dresser une paroi de 800 mètres de long, entourant les prises d’eau des 4 réacteurs de l’installation.

Long de 22 mètres sur 1 de large, chaque pieu sera enfoncé profondément sous le niveau du fond marin afin d’empêcher les infiltrations vers les nappes phréatiques.

La construction de la paroi commencera dès la fin de cette année et les travaux dureront environ 2 ans.

La prévention de la contamination de l’eau de mer est un des piliers de la feuille de route définie par Tepco pour maîtriser l’accident nucléaire de Fukushima.

Article original:  NHK World Service Français © 2011