Poursuite d’une politique d’assouplissement monétaire

C’est dans un communiqué que la Banque centrale du Japon (BoJ) a annoncé jeudi l’amplification des mesures d’assouplissement monétaire dans le but d’atteindre, dans deux ans environ, son objectif d’inflation de 2%.

Billet de 10 000円 (Yen ou ¥) présentant Fukuzawa Yukichi (福澤 諭吉), 1er octobre 1835 - 3 février 1901)  penseur de l'ère Meiji.

Billet de 10 000円 (Yen ou ¥) présentant Fukuzawa Yukichi (福澤 諭吉), 1er octobre 1835 – 3 février 1901) penseur de l’ère Meiji.

C’est au cours d’une réunion qui s’est tenue du mercredi 3 au jeudi 4 avril, avec les neuf membres du comité de politique monétaire de l’institut d’émission, que Haruhiko Kuroda, nouveau gouverneur de la BoJ arrivé en fonction le 20 mars, a indiqué vouloir passer à une politique monétaire dont l’objectif est d’élever la base de 60 000 à 70 000 milliards de yens par an (490 à 575 milliards d’euros).

Dans un même temps, la BoJ a décidé d’augmenter ses actions les plus risquées telles que les fonds cotés en Bourse ou encore les titres de fonds communs immobiliers. Elle s’engage aussi à « poursuivre un assouplissement qualitatif et quantitatif » pour arriver à un indice d’inflation de 2%.  Haruhiko Kuroda a promis au Premier ministre Shinzo Abe de « faire tout ce qui peut l’être » pour sortir son pays de la déflation.

Le nouveau gouverneur a déclaré lors d’une conférence de presse ce jeudi que « toutes les mesures nécessaires à l’heure actuelle ont été prises ». Avec une nouvelle politique monétaire pour promouvoir l’achat massif d’obligation d’État, la BoJ espère bien atteindre une inflation de 2% dans deux ans environ. Malgré une chute du yen face au dollar et à l’euro (consulter le cours du Yen/Euro) après l’annonce de ces nouvelles mesures d’assouplissement monétaire, la Bourse de Tôkyô a finalement clôturé en hausse de 2,20%.

Quentin Guyomard – sources : Asahi Shinbun, La tribune, The Japan Times, Nihonkeizai Shinbun