Quelques kotowaza autour des insectes

Cigale au Japon - Crédit photo Thierry Lemoine www.hi-no-de.com

Si les Japonais aiment beaucoup les chats, ils accordent également une remarquable attention aux insectes.

L’entomologiste français Henri Fabre est presque plus connu au Japon que dans sa patrie. Les araignées et leurs toiles sont préservées avec un soin superstitieux. Enfin, j’ai déjà parlé ailleurs de la place des cigales dans l’été japonais. Si l’on regarde du côté de la langue, on trouve pléthore de proverbes incitant à ne pas négliger ces petites bêtes, et au-delà, tout ce qui paraît à première vue insignifiant. Nous allons en voir quelques exemples aujourd’hui.

一寸の虫にも五分の魂 (いっすんのむしにもごぶのたましい)

Comme d’habitude, commençons par un mot à mot :

  • 一寸(いっすん) : 3,03 cm.
  • の : particule marquant le complément de nom
  • 虫 (むし) : l’insecte
  • に : particule qui indique ici « chez »
  • も : particule qui signifie aussi
  • 五分 : ici, la moitié
  • 魂 (たましい) : l’âme

Ainsi peut-on traduire littéralement par : « Même chez un insecte de 3,03 cm, l’âme occupe la moitié (de la place) ». Autrement dit, même un minuscule insecte a une âme, un caractère, une volonté propre. Il ne faut donc pas mépriser sa faiblesse ni prendre à la légère sa détermination à accomplir ce qu’il veut. C’est un proverbe que l’on peut utiliser face à un interlocuteur méprisant, qui nous croit incapables de réaliser quoi que ce soit. « Je n’ai pas l’air comme ça, mais attends un peu, tu vas voir ! »

蟻の穴から堤も崩れる (ありのあなからつつみもくずれる)

Je ne reviens pas sur ce qui a été vu ci-dessus ( の, も). Quelques explications pour le reste :

  • 蟻 (あり) : la fourmi. Vous noterez que comme dans tous les kanjis désignant un insecte, on retrouve très logiquement le radical 虫. Néanmoins, la réciproque n’est pas vraie : tous les kanjis qui contiennent 虫 ne se rapportent pas un insecte (蛙, かえる, pour grenouille, 蛇, へび, pour serpent, 独, どく, seul, 触, さわる, toucher).
  • 穴 (あな) : le trou
  • から : particule marquant la provenance et indiquant ici la cause
  • 堤 (つつみ) : la berge, le quai, la digue
  • 崩れる (くずれる) : s’effondrer

« Même une digue peut s’effondrer à cause d’un trou de fourmi ». Voilà ce qui arrive lorsqu’on méprise ce qui paraît petit et insignifiant. Il s’agit donc d’une invitation à ne pas laisser passer la moindre négligence, car comme on le dit en français « le diable est dans les détails ». Après tout, on a déjà vu une navette spatiale se désintégrer à cause d’un joint défaillant !

蟻の思いも天に届く(ありのおもいもてんにとどく)

  • 思い (おもい): la pensée
  • 天 (てん): le ciel
  • に : particule indiquant ici la destination
  • 届く(とどく) : atteindre

Nous voilà face à une expression des plus poétiques : « Même les pensées d’une fourmi atteignent le ciel. » Si petit et faible soit-on, une prière faite du fond du cœur peut atteindre les cieux et être exaucée. Ou de manière moins superstitieuse, si l’on donne le meilleur de soi, 一生懸命 (いっしょうけんめい), on finira par être récompensé, même si l’on n’est pas très fort ni très doué. Il y a là quelque chose qui rappelle notre « Aide-toi le ciel t’aidera », mais avec un encouragement plus poétique et chaleureux envers tous ceux qui sentent aussi insignifiants qu’une fourmi.

****

Au final, si ces proverbes pleins d’insectes constituent autant d’avertissements à l’égard de ceux qui sont tentés de mépriser ce qui est faible et chétif, ils invitent également à une meilleure estime de soi et à la persévérance. Car c’est petit à petit que l’oiseau fait son nid.

Ecrit par Elisabeth de Sukinanihongo