Renforcement des accords entre l’Inde et le Japon

Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda était en visite officielle en Inde et en a profité pour renforcer les accords entre les deux pays.

Il a été décidé avec son homologue indien Manmohan Singh, de multiplier par 5 le montant de leur accord d’échange de devises. Cette mesure est destinée à soutenir leurs monnaies en cas de crise financière et s’élève ainsi à 15 milliards de dollars. Le précédent accord signé en 2008 avait expiré en juin dernier et permettait à la Banque du Japon et à la Reserve Bank of India de s’échanger mutuellement des devises à hauteur de 3 milliards de dollars.

Cet accord intervient alors que les retraits de fonds de l’Inde et d’autres marchés émergents sont en hausse à cause du ralentissement économique mondial dû notamment à la crise de la dette souveraine en Europe. La roupie indienne a d’ailleurs perdu 20% de sa valeur par rapport au dollar depuis le mois de juillet.

Un accord similaire avait été signé en octobre entre le Japon et la Corée du Sud portant ainsi la somme échangeable de 13 milliards à 70 milliards de dollars.

On a également appris que Tôkyô devrait investir 4.5 milliards de dollars pour le développement d’un corridor industriel entre Delhi et Mumbai. Les deux pays ont également convenu de renforcer leur accord de libre-échange, afin de renforcer le commerce et les investissements. De plus, les pourparlers sur un pacte de coopération sur le nucléaire civil, stoppés après l’accident de Fukushima, devraient rependre. Enfin, la Force Maritime d’autodéfense et la Marine indienne mèneront des opérations conjointes dans l’océan Indien afin de sécuriser l’approvisionnement pétrolier du Japon en provenance du Moyen-Orient.

Cette visite aura permis de renforcer les liens entre le Japon et l’Inde, peu de temps avant le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre ces deux pays (en 2013) et face à l’influence politique, militaire et économique de leur voisin chinois qui se fait de plus en plus ressentir dans la région.

Pierre-Etienne De Lazzer – source: Romandie News, The Japan Times