L’enquête annuelle du fabricant de tabac Japan Tobacco, qui compile les données récoltées depuis 1965, indique que le nombre de fumeurs adultes dépasse les 26 millions de personnes, soit 24,9 % de la population totale des plus de 20 ans.

Au Japon, l’âge à partir duquel on est autorisé à fumer est fixé à 20 ans. En 2008, les fumeurs sont moins nombreux qu’en 2007, puisque la population de fumeurs adultes a baissé de 790 000 personnes, soit en proportion un recul de 25,7 % à 24,9 % de la population totale des plus de 20 ans. En 1966, près de la moitié des adultes fumaient.

L’enquête de Japan Tobacco a été réalisée à partir d’un échantillon représentatif de la population de 20 800 personnes. Le nombre d’hommes fumeurs est descendu à 38,9 %, soit 19,57 millions de personnes, contre 39,5 % en 2007. Cette baisse est aussi constatée chez les femmes, la part de fumeuses étant passée de 12,9 % en 2007 à 11,9 % en 2008, soit 520 000 fumeuses de moins.

Les Japonais ont toujours eu la réputation d‘être de gros fumeurs. Toutefois, la prise de conscience des risques de maladies entraînées par le tabac et la limitation de la cigarette sur le lieu de travail et dans de nombreux espaces publics font que la proportion de fumeurs diminue lentement.

Au Japon, la cigarette demeure bien tolérée et est vendue à faible prix par rapport aux pays occidentaux. La grande majorité des cafés, restaurants, hôtels et lieux de divertissement acceptent les fumeurs dans des espaces réservés. Si le nombre de fumeurs au Japon est élevé, l’espérance de vie des Japonais demeure l’une des plus longues au monde. Un paradoxe qui pourrait trouver son explication dans une alimentation équilibrée et peu grasse, mais aussi une excellente hygiène de vie.

[Source : Maxisciences->http://www.maxisciences.com/tabac/un-quart-de-la-population-adulte-japonaise-fume_art3270.html]

PARTAGER