Le Premier ministre japonais Taro Aso a exclu lundi la possibilité de dissoudre la chambre basse du Parlement dans un proche avenir, contrairement à l’attente de l’opnion publique.

Lors d’une audition de la Commission du budget de la chambre basse, M. Aso a déclaré qu’il n’envisagera pas la disssolution de la Chambre des représentants dans un proche avenir, puisque l’attention du public se concentre sur la perspective économique du pays.

Il est impératif de faire passer le budget fiscal supplémentaire de 2008 à la Diète (Parlement japonais), a souligné M. Aso, élu le 24 septembre à la tête du gouvernement japonais à la suite de la démission surprise de Yasuo Fukuda.

Le mandat de la Chambre des représentants arrive à sa fin en septembre 2009 et une élection générale qui se tiendra après le 2 novembre cette année.

Yasuo Fukuda, qui a atteint des sommets d’impopularité en seulement un an de pouvoir, a présenté sa démission, début septembre, citant comme raison la pression d’affronter l’opposition résolue dans la Chambre haute du Parlement.

Le Parti Libéral démocrate, de MM. Aso et Fukuda, envisage de convoquer des élections législatives anticipées le 26 octobre, après la désignation d’un nouveau Premier ministre, a prédit le quotidien Yomiuri Shimbun, publié le 13 septembre.

[Xinhua->www.french.xinhuanet.com]

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->http://www.japoninfos.com/forum/]

PARTAGER