La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, n’était pas prête à réagir à l’accident qui s’est produit à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi et a omis de prendre les mesures nécessaires pour limiter les dégâts.

C’est la conclusion de la commission gouvernementale chargée de l’enquête sur l’accident, présentée mardi à l’issue de sa troisième rencontre. Les membres du panel étaient réunis à huis clos argüant qu’autoriser l’accès aux médias aurait des effets négatifs sur ses interviews du personnel de la centrale.

Le leader de la commission, Yotaro Hatamura, a déclaré à la presse après la rencontre que les experts étudiaient actuellement le degré de préparation de Tepco en matière de protection de la centrale contre les tsunamis et autres accidents graves.

M. Hatamura a précisé que la compagnie aurait pu prendre des mesures plus efficaces après le tsunami du 11 mars, si elle avait eu à sa disposition les moyens de minimiser les dégâts.

Il a ajouté que la commission poursuivrait son enquête sur les raisons pour lesquelles Tepco avait été incapable de limiter les dommages résultant de l’accident.

La commission devrait publier un rapport provisoire sur les résultats de ses investigations d’ici la fin de l’année.

Article original: NHK World Service Français © 2011