La Compagnie d’électricité de Tokyo va réduire sa main d’oeuvre d’environ 10 pour cent afin de comprimer les coûts, engendrés par la crise de la centrale nucléaire de Fukushima.

L’opérateur de la centrale doit mettre en oeuvre des mesures de réduction de ses dépenses de manière à pouvoir payer les dédommagements aux personnes affectées par l’accident.

Mardi, Toshio Nishizawa, le président de Tepco, a déclaré à un panel du gouvernement chargé d’inspecter la situation financière de l’entreprise qu’il envisageait de licencier entre 3 et 5 mille employés.

Mais M. Nishizawa a précisé que cette réduction du personnel n’aura pas lieu avant 3 ans environ, car la firme a besoin de ses effectifs pour se charger des démarches d’indemnisation.

Kazuhiko Shimokobe, qui dirige ce panel, a exprimé son mécontentement à propos de cette mesure, la jugeant insuffisante.

Dans le courant de la semaine prochaine, le panel doit rédiger un rapport sur les plans de réduction des coûts de Tepco qui comprendra une vente des avoirs de la firme.

Article original: NHK World Service Français © 2011