Tokyo à l’heure de la “positive attitude”

{{En cette période de sinistrose, l’hebdomadaire Shukan Asahi a décidé de rappeler aux Japonais que la vie dans l’archipel n’est pas si mauvaise. La preuve : de nombreux étrangers, y compris des stars, les envient.}}

Quand vous passez les portes de débarquement à l’aéroport de Narita et que vous êtes accueilli par un panneau où il est écrit “Okaerinasai” [Bienvenue chez vous], n’éprouvez-vous pas un sentiment de soulagement ? Si vous trouvez que c’est au Japon que vous êtes le mieux, ce n’est pas du chauvinisme. Même d’un point de vue international, le Japon compte parmi les endroits du monde les plus agréables à vivre. Par exemple, au palmarès des villes mondiales établi depuis 2008 par l’Institut de recherche sur les stratégies urbaines de la Mori Memorial Foundation, Tokyo occupe la quatrième place pour la troisième année de suite, après New York, Londres et Paris. Dans ce classement qui évalue trente-cinq villes mondiales en fonction de six ensembles de données (dont l’économie, la qualité de la vie ou encore la culture), la capitale japonaise se situe dans le peloton de tête. “Si l’on considère le PIB par ville, contrairement à toute attente, Tokyo arrive en première position, devant New York. De plus, la capitale nippone est non seulement un marché at­trayant et un important centre d’affaires, mais, en tant que mégapole, une ville d’exception, combinant confort et environnement sain : l’air y est plus pur et l’eau plus agréable à boire”, note Yasuyuki Miwa, chercheur en chef de l’institut. On peut ajouter que les infrastructures de transport sont très denses avec métro et bus ponctuels à la minute près. Les gens sont aimables, sérieux et polis, et les femmes peuvent sortir tard le soir sans crainte car les rues sont sûres. D’autres pays peuvent-ils en dire autant ? Même comparé aux principales villes asiatiques qui connaissent une croissance exponentielle – Pékin, Shanghai, Séoul, “Tokyo les surclasse en tant que centre économique comme en ce qui concerne l’accessibilité des marchés (pour faire des courses) et la qualité de ses restaurants”, ajoute Yasuyuki Miwa.

Cela va de soi, mais ce n’est pas tout. Les Travel Awards 2010, publiés en octobre par le quotidien britannique The Guardian, ont placé Tokyo au premier rang des destinations touristiques les plus satisfaisantes. On retrouve dans l’article les lieux touristiques qui plaisent le plus aux étrangers, comme le marché de Tsukiji [le plus grand marché aux poissons du monde] ou le temple d’Asakusa, mais aussi des endroits inattendus qui attirent irrésistiblement les touristes. On vous conseille d’aller vous promener dans les rayons d’alimentation du grand magasin Isetan de Shinjuku, où l’on peut rester des heures sans voir le temps passer ! On vous recommande d’aller prendre un verre le samedi soir à Roppongi, où vous aurez l’illusion d’être à Hong Kong. On vous invite à traverser le Jingu-bashi, où vous pourrez voir des jeunes filles habillées en cosplay [costumes de personnages de manga et autres]. Ce sont là des endroits insolites, où l’on sent la ferveur et l’engouement des étrangers pour notre pays… !

“Autrefois, les ressources touristiques du Japon résidaient dans la culture traditionnelle, symbolisée par la ville de Kyoto et le théâtre kabuki, mais, dernièrement, l’intérêt pour la culture japonaise contemporaine, représentée dans le quartier d’Akihabara, s’est accru”, explique un responsable de l’Office national du tourisme japonais.

Il ne faut d’ailleurs pas oublier le made in Japan qui remporte l’adhésion inconditionnelle des étrangers : les toilettes. Il paraît que les journalistes étrangers ne manquent jamais de s’arrêter dans les show-rooms de WC après avoir visité Akihabara. Bien sûr, ceux-ci sont tous équipés d’un siège chauffant et d’un jet d’eau chaude, et ces dispositifs complètement automatiques dont l’abattant s’ouvre et se ferme grâce à un détecteur infrarouge disposent également d’un réglage du débit de la chasse d’eau “en fonction du temps d’utilisation”. Ils sont quasiment robotisés. On comprend que des célébrités hollywoodiennes telles que Madonna ou Leonardo DiCaprio, im­pressionnées par ces petits robots, aient voulu en équiper immédiatement leur maison. “Les Japonais sont très attachés à l’hygiène et ils ont à cœur d’améliorer le quotidien des gens en s’efforçant d’atteindre un confort maximal. De plus, je pense qu’ils ont mis toute l’ingéniosité qui leur est propre à fourrer dans le plus petit espace possible le maximum de fonctions”, analyse Toshikatsu Kuwabara, employé chez Inax, fabricant d’équipements ménagers.

Bien sûr, les toilettes ne sont pas la seule chose qui fascine les célébrités étrangères. “L’actrice Julia Roberts avait toujours prétendu détester le Japon. Elle est venue pour la première fois dans l’archipel en août et, à son départ, devenue ‘japonophile’, elle a totalement changé de discours. Harrison Ford est venu au Japon non pas en jet privé, mais par Japan Airlines. Ils sont tous repartis enthousiasmés par le Japon”, raconte le journaliste de cinéma Masamichi Yoshihiro. En effet, nous le savions déjà, mais disons-le quand même : c’est un pays formidable !

[©2011 – Shukan Asahi – Courrier international->http://www.courrierinternational.com/article/2011/01/06/tokyo-a-l-heure-de-la-positive-attitude]