Les préparatifs sont en cours pour injecter d’ici le 17 juillet de l’azote dans le réacteur numéro trois de la centrale de Fukushima.

La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, voulait mettre en place des systèmes d’injection d’azote dans les réacteurs 1, 2 et 3 avant cette date afin de limiter les risques d’explosion d’hydrogène.

Mais de hauts niveaux de radiation sur le sol du bâtiment du réacteur 3, consécutifs aux dépôts de poussière contaminée au moment de l’explosion de mars, ont retardé le début des travaux.

L’entreprise a commencé vendredi à nettoyer le sol à l’aide d’un robot. Mais, malgré une baisse observée à 9 des 16 points de mesure, les niveaux de radiation continuaient d’évoluer entre 50 et 186 millisieverts par heure samedi. Tepco a décidé dimanche de couvrir le sol de plaques d’acier pour réduire les niveaux de radiation de deux tiers.

© 2011 – NHK World service Français – Article original