Le 3 Novembre s’est tenu à Hibiya Park, Tôkyô, le festival du vin Yamanashi Nouveau. Il y était proposé la dégustation d’une 60aine de variétés de 36 vignerons différents, accompagnées de plats de saison.

Flag map of Yamanashi Prefecture
La préfecture de Yamanashi et son drapeau (© Fry1989)

Le Yamanashi Nouveau est un vin qui utilise un mélange de Muscat et de raisin Koshu, typique de la région.

La popularité du festival, qui a débuté en 1987, a grandit ces quelques dernières années. Et selon l’association des vignerons de la préfecture de Yamanashi, 5300 personnes s’étaient déplacées l’année dernière, pour la manifestation qui se déroulait alors sur une seule journée à Tôkyô. Cette année, les organisateurs ont donc décidé d’étendre l’évènement sur deux jours.

Bien que jusqu’à récemment les vins Japonais n’étaient pas vraiment reconnus parmi les amateurs de vins qui les considèraient comme à peine plus qu’un jus de raisin corsé, leur qualité s’est amélioré, et les établissements vinicoles produisant des styles plus sophistiqués font leur apparition dans tout le pays.

Rica Miura, conseillère en vin, avec l’association des sommeliers du Japon attribuent les améliorations au fait qu’une nouvelle génération de viticulteurs est allée étudier l’œnologie et la viticulture à l’étranger. Elle rajoute que les standards ont changé, comme dans la préfecture de Nagano où ils ont mis en place un système AOC similaire au système français.

Les zones de production des vins les plus connus sont les préfectures de Yamanashi, Nagano et Yamagata. Mais beaucoup d’experts tournent leur attention vers Hokkaidô. Ned Goodwin, Master of Wine, déclare que les producteurs d’Hokkaidô, y compris le domaine Takahiko, pourraient faire le plus intéressant et complexe des vins du Japon à partir du pinot noir. Il dit également que la faible humidité est réellement avantageuse, mais trouver des sites appropriés avec suffisamment d’exposition au soleil est aussi la clé du succès.

Les variétés de Bordeaux, comme le Cabernet Sauvignon et le Merlot, ont poussé ici depuis les années 1980, mais les vignerons contemporains ont commencé à reporter leur attention sur des raisins de climat plus chaud comme le Muller-Thurgau, le Pinot Gris et le Zweigelt. Cependant, les meilleurs vins japonais sont faits avec le Koshu, un raisin à la peau rose cultivé originairement à Yamanashi et vinifié en blanc sec.

Quelques sites :

Association des amoureux de vins Japonais

The Institute of Master of Wine – Ned Goodwin (Anglais)

Domaine Takahiko (Japonais)

Carine Dupuis – source : The Japan Times