La Corée du Nord a donné ordre à ses diplomates en poste à l’étranger de se tenir prêts pour « une annonce importante », qui pourrait concerner la santé du dirigeant Kim Jong Ill, croit savoir le quotidien conservateur japonais Yomiuri Shimbun.

Sans citer ses sources, le journal affirmait samedi que les diplomates nord-coréens avaient reçu il y a plusieurs jours instruction de ne pas se déplacer, dans l’attente de cette annonce.

Kim, âgé de 66 ans, n’a pas été vu dans un événement public depuis la mi-août, ce qui pourrait indiquer qu’il est malade. Des responsables sud-coréens ont envisagé une attaque cérébrale, mais Pyongyang a démenti. Il y a une semaine, des photos montrant le dirigeant inspectant des unités de l’armée avaient été publiées, mais sans préciser la date ni le lieu. Le feuillage aperçu en fond ne correspondait pas à la saison.

Pyongyang n’apprécie pas le nouveau président sud-coréen, le conservateur Lee Myung-bak, qui a rompu avec la politique de réconciliation de ses deux prédécesseurs. La Corée du Nord a menacé jeudi dernier de rompre les relations avec la Corée du Sud si la politique de confrontation de Séoul se poursuivait.

La presse Canadienne

PARTAGER