Un navire des Forces maritimes d’autodéfense a quitté le Japon pour l’océan Indien, afin de reprendre la mission de ravitaillement des bateaux de la coalition engagés dans la lutte anti-terrorisme, sous l’égide des Etats-Unis.

Ce jeudi, le contre-torpilleur d’escorte Murasame a quitté le port de Yokosuka, au sud de Tokyo, à l’issue d’une cérémonie.

Shigeru Ishiba, ministre japonais de la Défense, a demandé à l’équipage du Murasame de remplir sa mission avec perfection, dans l’intérêt du Japon et de la communauté internationale.

Le contre-torpilleur doit rejoindre un navire de ravitaillement, le Oumi, qui quittera vendredi la base de Sasebo, dans l’ouest de l’Archipel.

Les deux bâtiments et les 340 membres de leurs équipages reprendront les activités de ravitaillement en carburant des navires de la coalition à la mi-février, après une pause de 3 mois et demi.

Rappelons que la reprise de cette mission s’opère dans le cadre de la nouvelle loi anti-terrorisme, adoptée début janvier.

Le ravitaillement avait été interrompu en novembre dernier après l’expiration de l’ancienne loi anti-terrorisme, la coalition au pouvoir ayant perdu sa majorité à la Chambre haute du Parlement.

www.nhk.or.jp

PARTAGER