Les ministères et agences du gouvernement japonais devraient émettre des demandes de budget d’un montant total de 99 000 milliards de yens, soit 1 200 milliards de dollars, pour le prochain exercice fiscal qui commence le 1er avril 2012.

La date limite de dépôt des demandes budgétaires était fixée à ce vendredi. Le total des requêtes émises est à un niveau jamais atteint.

Le gouvernement avait dans un premier temps demandé de réduire de 10 pour cent le montant des demandes pour l’ensemble des postes budgétaires, sauf pour les dépenses de personnel. Il souhaitait ainsi agir pour couvrir la hausse des dépenses de santé de la population japonaise vieillissante.

Mais les ministères ont finalement obtenu le droit de ne pas limiter leurs demandes, et ce pour la reconstruction des zones du nord-est de l’Archipel dévastées le 11 mars. Au final, les requêtes émises pour la reconstruction devraient dépasser les 39 milliards de dollars.

Le gouvernement va commencer à travailler à la rédaction d’un projet de budget après avoir reçu toutes les demandes. Mais il devrait avoir du mal à s’assurer des ressources nécessaires car il a fixé une limite, identique à celle du budget de l’exercice en cours, au montant attribué au service de la dette, à 572,7 milliards de dollars.

Article original : NHK World Service Français © 2011