La société japonaise Ninapharm a communiqué vendredi qu’un laboratoire français est parvenu a produire un riz contenant des lactobacilles. Cet élément aurait pour effet de faciliter l’absorption des anti-oxydants. Elle a même ajouté que c’est la première fois qu’un laboratoire étranger participe à la culture du riz.

© Thierry Lemoine 2011 Hi-no-de.com

Ninapharm est un laboratoire spécialisé dans les produits de beauté anti-âge et anti-oxydants, et a commencé début 2011 a injecter de l’Hyprolina, un pro-biotique, dans des rizières. Le laboratoire nous indique que cet élément favorise les bons micro-organismes et atténue la multiplication des mauvais micro-organismes, ce qui a pour effet d’améliorer la protection des rizières contre les nuisibles et les maladies.

Ce riz, commercialisé au japon depuis le 21 novembre sous le nom de Ninahikari, est produit dans les cultures du département de Niigata. D’après Ninapharm, les résultats seraient déjà probants, car la production de riz aurait déjà augmenté et les qualité nutritionnelles du riz seraient également bonifiées.

Julien Barbier – sources : AFP, Le Figaro