Un responsable de la défense d’Okinawa renvoyé

Le directeur général du bureau de la défense d’Okinawa, Satoshi Tanaka a été congédié après une remarque douteuse à propos de la relocalisation de la base américaine de Ginowan.

Lundi soir à Naha (la capitale d’Okinawa), lors d’une session informelle et arrosée avec des journalistes, l’un d’eux a demandé pourquoi le gouvernement central n’avait pas donné de calendrier pour une évaluation environnementale d’Okinawa. Celle-ci, pourrait favoriser l’avancement du plan de relocalisation de la base de Ginowan.

Satoshi Tanaka y aurait répondu par : «vous ne dites pas que vous allez commettre un acte avant de le faire ?». Mais d’après les témoignages, il aurait utilisé le mot « okasu » qui peut signifier le viol qui amène à interpréter la déclaration de Tanaka comme: «Si vous commettez une agression sexuelle, ça va être un crime. Par conséquent, tout le monde le fait après avoir trouver une façon d’obtenir le consentement».

Il a donc été convoqué à Tôkyô par le ministre de la Défense Yasuo Ichikawa afin de s’en expliquer. Il a déclaré qu’il ne se souvenait pas d’avoir utilisé ce mot cependant il a indiqué que : «le contexte pouvait être interprété de cette façon».

Malgré les excuses du ministre ainsi que celles du vice-ministre de la Défense, Kimito Nakae, en visite à Okinawa ce mercredi, le gouverneur de la préfecture, Hirokazu Nakaima, n’était pas satisfait. Il trouve cette remarque extrêmement regrettable : «Il a blessé les habitants d’Okinawa et il sera difficile de regagner leur confiance».

Le Premier ministre Yoshihiko Noda s’est également excusé pour ce faux pas.

Pierre-Etienne De Lazzer- Source: The Japan times, Daily Yomiuri