Selon un sondage d’Asahi Shinbun, une coalition au pouvoir semble se dessiner pour les élections de la Chambre haute ce 21 Juillet, alors que le principal parti d’opposition est en passe de subir un grave revers.

Bâtiment des bureaux des Conseillers de la Chambre haute (© JunK)
Bâtiment des bureaux des Conseillers de la Chambre haute (© JunK)

Il faut noter que le renouvellement de la Chambre haute, dite des Conseillers, se fait tous les 3 ans et par moitié, soit 121 sièges. Le système de vote est un système mixte : une partie en vote unique non transférable et l’autre en proportionnelle nationale de liste.

Un sondage d’opinion d’Asahi Shinbun et des analyses sur sa collecte d’informations, font apparaitre que le Parti Libéral Démocrate (PLD) au pouvoir devrait probablement doubler ses 34 sièges en jeu, tandis que son partenaire, le Nouveau Komeito devrait maintenir ses 10 sièges en place.

Les prévisions indiquent que les deux partis devraient obtenir une majorité des 242 sièges à la Chambre, étant donné que 59 de leurs sièges ne sont pas en jeu dans cette élection. La coalition a donc besoin de 63 sièges pour avoir une majorité, ce qui lui donnerait le contrôle des deux Chambres de la Diète . Les deux partis forment déjà une majorité des deux tiers dans la plus puissante Chambre basse. Si le PLD arrive à gagner 72 sièges, il formerait seul une majorité.

Mais il reste à voir si le PLD atteindra cette étape importante, compte tenu que la moitié des répondants au sondage ont dit qu’ils n’avaient pas encore décidé pour quel candidat ils allaient voter en vote unique et  40%  des sondés étaient indécis sur le parti à choisir pour la proportionnelle.

En revanche, le principal d’opposition, le Parti Démocrate du Japon, est susceptible de voir ses 44 sièges diminuer de moitié, ce qui serait son plus bas niveau depuis les élections de 2001.

Caroline – source: Asahi Shinbun