Une vérification des niveaux d’hydrogène dans les réacteurs de Fukushima s’impose à Tepco

L’Agence japonaise de sûreté nucléaire et industrielle a demandé à l’opérateur de la centrale endommagée Fukushima Dai-ichi de vérifier d’éventuelles accumulations d’hydrogène dans les réacteurs 2 et 3 du complexe.

Cette initiative fait suite à la découverte récente de Tepco, la Compagnie d’électricité de Tokyo, qui a trouvé de l’hydrogène dans un tuyau relié à l’enceinte de confinement du réacteur numéro 1.

L’Agence de sûreté nucléaire et industrielle, qui dépend du gouvernement, a donc demandé dimanche à Tepco de contrôler les conduites des réacteurs 2 et 3.

L’opérateur de la centrale a déclaré qu’il allait mesurer les niveaux d’hydrogène dans le réacteur numéro 1 avant d’injecter de l’azote et de prendre d’autres mesures visant à prévenir le risque d’explosion.

Article original:  NHK World Service Français © 2011