Yamato Life : 1ère faillite japonaise dans la crise

Le Japon a désormais rejoint les pays où la crise a entraîné une faillité financière avec Yamato Life. La compagnie d’assurance nipponne ne pouvait plus faire face à sa dette de 2,7 milliards de dollars. C’est la première fois depuis sept ans qu’une société japonaise d’assurance-vie se déclare en faillite. Cependant, les autorités et les observateurs japonais veulent éviter tout mouvement de panique en précisant que cette société n’est pas représentative de la situation actuelle des entreprises japonaises.

La tourmente de la crise financière n’épargne pas non plus les établissements financiers japonais, qui jusqu’ici n’a pas tant fait parler d’eux. Yamato Life Insurance est donc la première de la liste à se mettre en faillite, sa dette de 2,7 milliards de dollars pesant trop lourd face à la valeur dégradée de ses actifs.

Yamato Life est aussi la première faillite d’une entreprise japonaise dans le secteur de l’assurance. Cette société menait ‘une stratégie d’investissements à risques’ très élevés d’après les autorités japonaises.

Pour éviter tout vent supplémentaire de panique, le gouvernement et les observateurs du marché ont précisé que cette entreprise n’était pas représentative du secteur de l’assurance nippon, selon eux. Le ministre de l’Economie, Kaoru Yosano, a également indiqué que Yamato Life Insurance était une entreprise de taille moyenne au développement économique unique.

‘La principale cause de la situation de Yamato Life est son système unique, dans lequel la société utilisait les revenus de titres à haut rendement pour couvrir les pertes liées aux opérations d’assurance à coût élevé’, a souligné le ministre des Finances, Shoichi Nakagawa.

‘Yamato n’a pas fait faillite en raison d’un dysfonctionnement du système financier du Japon, ou d’un blocage des liquidités. Je doute que d’autres entreprises aient pris autant de risques’, a indiqué, de son côté, Masanaga Kono, stratégiste chez Société Générale Asset.

Yamato Life représente 180 000 contrats d’assurance-vie estimé à 1 075 milliards de yens, soit 8 milliards d’euros, selon l’Agence des services financiers (ASF).

Ce vendredi, la bourse japonaise a de nouveau cédé à la panique en perdant 9,62%, sous les 8 300 points, après avoir chuté en cours de séance de plus de 10%, un record. Sur une semaine, le Nikkei a reculé de près de 25%.

C.L. (avec agences)

[(Easybourse.com)->www.Easybourse.com] [Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->http://www.japoninfos.com/forum/]