Yukiko Kada démissionne en tant que chef du parti Nippon Mirai No To

Kada Yukiko - Photo : Consulate General of the United States in Osaka

Kada Yukiko – Photo : Consulate General of the United States in Osaka

Le parti Nippon Mirai No To (ou le parti du Japon de l’avenir) perd sa co-fondatrice Yukiko Kada, qui préfère se concentrer sur son rôle de gouverneur de Shiga.

Cette décision a été prise suite aux critiques qui l’accusaient de négligence envers son poste de gouverneur au profit des élections du 16 décembre 2012. La préfecture de Shiga a même récemment fait passer une résolution appelant Yukiko Kada à abandonner son rôle de chef du parti car cette responsabilité interférait avec ses devoirs de gouverneur. Kada a désigné comme successeur  Tomoko Abe. Toutefois, elle continuera à être un membre du parti et à être impliquée en tant que conseillère. La décision devrait être rendue officielle durant un meeting du parti prévu le 6 janvier.

Pour rappel, Yukiko Kada a fondé le parti anti-nucléaire Nippon Mirai No To le 27 novembre dernier, en vue des élections anticipées du 16 décembre, mais une grande partie de ses législateurs ont perdu leurs sièges. De plus, des tensions avaient eu lieu au sein du parti, l’amenant à se fractionner en deux.  L’autre parti se nomme Seikatsu No To, dirigé par Ichiro Ozawa. Avec seulement un membre à la Diète, le parti Nippon Mirai No To ne remplit plus la condition légale d’avoir au moins 5 membres à la Diète pour être considéré comme un parti national. Il ne devrait donc plus être représenté au gouvernement.

Claire Bouyssou – sources : The Japan Times, Asahi Shimbun