Un Japonais est devenu le doyen des conquérants de l’Everest en escaladant la montagne en mai dernier à 75 ans révolus, mais son record vient seulement d’être homologué par le livre Guinness à cause d’un imbroglio sur l’âge d’un concurrent. Le record était détenu depuis 2007 par un autre Japonais qui avait gravi l’Everest à 71 ans.

Son exploit fera date. Yuichiro Miura avait réussi en mai 2008 à atteindre le toit du monde (8.848 mètres d’altitude), situé entre le Népal et le Tibet, malgré deux opérations du coeur subies en 2006 et 2007 pour soigner des problèmes d’arythmie. A l’époque, il n’avait pu que féliciter Min Bahadur Sherchan, arrivé deux jours avant lui au sommet. Ce Népalais, présenté comme ayant 77 ans, avait été déclaré nouveau doyen des vainqueurs de l’Everest.

Mais Min Bahadur Sherchan n’a pu prouver son âge au Guinness qui a finalement retenu la performance de M. Miura. « Honnêtement, je suis heureux d’être reconnu comme le détenteur du record Guinness, même si je n’avais pas escaladé cette montagne pour ça », a déclaré M. Miura, aujourd’hui âgé de 76 ans, dans un communiqué. Il s’est dit toutefois persuadé que « le record sera battu à l’avenir ».

L’alpiniste n’en est pas à son coup d’essai. Il avait notamment dévalé à ski le versant sud de l’Everest équipé d’un parachute, en partant d’une altitude de 8.000 mètres, une première accomplie en 1970. L’exploit avait été immortalisé dans un documentaire cinématographique qui avait décroché un Oscar.

(source AFP)