Grippe aviaire : 330 000 poulets et canards abattus

Une épidémie de grippe aviaire hautement contagieuse a été confirmée dans les fermes avicoles des départements de Niigata et Aomori, obligeant les autorités locales à abattre un total d’environ 330 000 poulets et canards ce mardi 29 novembre.

Image d'illustration d'une ferme avicole (© Tookapic)
Image d’illustration d’une ferme avicole (© Tookapic)

Des tests ont confirmé la présence de la souche H5 dans une ferme avicole du village de Sekikawa, dans le département de Niigata, tandis que les échantillons obtenus à Aomori seront analysés dans un laboratoire de Tsukuba, dans le département d’Ibaraki.

Un responsable local a confirmé la mort de 40 poulets à la ferme de Niigata ce lundi, dont cinq ayant été testés positifs au virus. Le gouvernement du département de Niigata a alors demandé l’abattage des 310 000 poulets de la ferme. À Aomori, où 10 canards ont été retrouvés morts lundi et testés positifs selon les analyses préliminaires, c’est environ 16 500 volatiles qui vont être abattus dans une ferme.

Les gouvernements des département de Niigata et Aomori ont restreint le mouvement des volailles et des œufs dans une zone située d’au moins de 3 km autour des fermes en question afin d’éviter toute prolifération du virus.

Les Ministres du Cabinet concernés se sont réunis ce mardi matin afin de débattre de la menace. « Le gouvernement prendra toutes les mesures possibles pour empêcher l’infection de se propager », a déclaré le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga. Il a également ajouté que l’infection pourrait atteindre son pic vers janvier et se propager à tout le Japon.

Mélanie ALVES – sources : The Mainichi, The Japan Times