Shintaro Ishihara – Crédit photo : CC – MC1 Michael Gomez

Shintaro Ishihara a soudainement annoncé le 25 octobre qu’il quitterait ses fonctions de gouverneur de Tôkyô pour revenir à la vie politique nationale.

À 80 ans, alors qu’il en était à son quatrième mandat qui devait expirer en avril 2015, Ishihara souhaite créer un nouveau parti conservateur en opposition avec le Parti libéral démocrate (PLD) et le Parti démocrate du Japon (PDJ). Il a ainsi pour objectif de devenir la troisième force politique du pays. Pour sa succession, il soutient son vice-gouverneur, Naoki Inose.

Cinq membres du Parti de l’Aube du Japon opposé au Parti démocrate du Japon, comptent rejoindre Ishihara dans son projet de  nouveau parti. Ce dernier, autrefois membre du Parti libéral démocrate, dit vouloir candidater aux prochaines élections de la Chambre des Représentants et a déclaré que ce qu’il fera sera en accord avec ses précédentes actions en tant que gouverneur.

Ishihara avait aussi suscité la polémique sur ses paroles en avril dernier en proclamant que le gouvernement de Tôkyô souhaitait acheter à un propriétaire privé quelques-unes des îles Senkaku, revendiquées elles aussi par la Chine sous le nom d’îles Diaoyu. Cela conduisit finalement le gouvernement central à acquérir ces îles, provoquant ainsi les tensions que l’on connaît avec leurs voisins chinois.

Claire Bouyssou – sources : Yomiuri Online, Asahi Shimbun