Nouvel incident sur un Boeing 787 Dreamliner au Japon

La série noire continue pour Boeing avec un nouveau problème sur un 787 Dreamliner de la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) qui a dû procéder à un atterrissage d’urgence ce mercredi 16 janvier après la détection de fumée à bord.

Boeing 787 Dreamliner, décembre 2009 (© Dave Sizer)

Hiroyuki Ito, responsable de la maintenance d’ANA, a expliqué lors d’une conférence de presse : « un message dans la cabine de pilotage indiquait la détection de fumée dans le compartiment avant » nous informe Le Monde. L’équipage n’a toutefois pas pu « voir » la fumée, laissant supposer que « les capteurs ont réagi à une forte odeur », laquelle s’est répandue dans le cockpit et la cabine de l’avion.

D’après Ishikawa Masaaki, passager du vol, à 8h25, « lorsque la distribution de boissons a commencé, une forte odeur de caoutchouc brûlé s’est faite sentir et quelques minutes après l’avion a commencé sa descente » nous rapporte le quotidien japonais Asahi. Ce Boeing qui assurait la liaison intérieure entre Ube (Ouest) et Tôkyô a dû atterrir d’urgence après 30 minutes de vol à l’aéroport de Takamatsu, à Shikoku.

Ce septième incident rencontré par les compagnies japonaises ANA et Japan Airlines (JAL) en moins de deux semaines commence à préoccuper le ministre des Transports japonais qui exprimait ce mercredi matin sa crainte que ces « sérieux incidents » ne débouchent sur un «grave accident » tôt ou tard.

Cette série d’incident a contraint mercredi ANA à clouer ses 17 Dreamliner au sol, suivi peu après par JAL exploitant sept appareils de ce type.

Quentin Guyomard – Sources : Yomiuri shinbun, Asahi shinbun, Le Monde, The New York Times