Depuis les déclarations de Toru Hashimoto sur les femmes de réconfort, ses relations avec le co-leader du Parti pour la Restauration Japonaise (Nippon Ishin no Kai) et ancien gouverneur de Tôkyô, Shintaro Ishihara, s’étaient tendues.

Bâtiment de l'assemblée métropolitaine de Tokyo (© Morio)
Bâtiment de l’assemblée métropolitaine de Tokyo (© Morio)

Le maire d’Ôsaka avait déclaré en mai que les femmes de réconfort avaient été une nécessité et il s’était attiré des critiques de la part de politiques japonais et également étrangers, notamment américains. Pour Ishihara, il a surtout porté préjudice au parti risquant de lui faire perdre en popularité.

D’après des responsables du parti, les deux hommes se seraient réconciliés ce dimanche 23 à l’occasion de l’élection de l’assemblée métropolitaine de Tôkyô. Cette réconciliation intervient également peu de temps avant les élections de la chambre des conseillers de la Diète courant juillet.

Jeudi dernier, Hashimoto a téléphoné à Ishihara afin de s’excuser auprès du parti pour les ennuis causés par ses propos. Il a également envoyé un courriel aux candidats aux élections à venir pour leur présenter ses excuses.

L’ancien gouverneur a accepté les excuses et les deux hommes devraient donner un discours commun samedi devant la gare d’Ikebukuro.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Japan News