Pourra-t-on bientôt voir des internationaux japonais évoluer dans le Top 14? (©  Historian)
Pourra-t-on bientôt voir des internationaux japonais évoluer dans le Top 14? (© Historian)

Et si l’on voyait enfin arriver des joueurs japonais en France? La chose semble irréelle à l’heure actuelle et pourtant. Le Top 14 est en plein bouleversement. Après les internationaux argentins qui devraient peu à peu disparaître des terrains de rugby français dans les années à venir (calendrier incompatible entre le Top 14 et le 4 nations), une autre menace a fait son jour hier.

Pour la première fois de son histoire, un coach springbok (en l’occurrence Heyneke Meyer), a convoqué plusieurs joueurs sud-africains évoluant à l’étranger (dont Fourie du Preez chez Suntory Sungoliath), la plupart en Top 14. Une première (en aussi grand nombre) dans l’histoire du rugby sud-africain depuis la création du Super Rugby. En effet, jusqu’ici, la condition pour un joueur springok d’évoluer dans la sélection de son pays était d’évoluer dans une des franchises du Super Rugby. Une restriction qui a poussé de nombreux joueurs sud-africains, en fin de carrière souvent, à s’exiler vers le Japon et surtout (en priorité) la France.

Lire la suite chez notre partenaire Japon Rugby.