Cap au sud pour la France

L’équipe de France de rugby se rendra à Kyûshû durant la prochaine Coupe du monde pour y jouer deux matchs de poule qui seront déterminants pour la suite de la compétition. Les supporters, nombreux pour l’occasion, pourront profiter des richesses de l’île et de l’hospitalité de ses habitants, tout heureux d’être, durant la compétition, le centre du monde.

Deux matchs déjà décisifs pour l’équipe de France

Le XV de France, après son match contre l’Argentine et la découverte de la vie tokyoïte, se déplacera pour ses deuxième et troisième rencontres sur l’île de Kyûshû au sud du Japon. Il affrontera d’abord les États-Unis à Fukuoka. Une formalité sur la papier, mais ce match aura tout du match piège pour les Français. Les Américains se préparent activement depuis quelques mois et ont obtenu des résultats probants lors de leurs derniers matchs amicaux. Le match suivant se déroulera à Kumamoto où les Bleus affronteront une équipe accrocheuse qu’ils connaissent très bien : les Tonga. Ce match aura une saveur particulière puisque les Tongiens avaient joué un mauvais tour à l’équipe de France lors de la Coupe du monde 2011 en les battant, à la surprise générale, lors des phases de poules.
Les Français voudront donc certainement prendre leur revanche ! Enfin, le France retournera sur l’île principale de Honshû pour défier l’Angleterre à Yokohama.

Pourquoi ne pas profiter des spécialités locales entre les matchs ?

Au-delà des aspects sportifs, les supporters pourront profiter de leur séjour pour découvrir les nombreux trésors qui se cachent dans les régions et les villes retenues pour la compétition. Amateurs de gastronomie, de nature ou bien d’architecture, les visiteurs seront comblés.

La ville de Kumamoto est réputée pour ses râmen et ses distilleries de shôchû, un alcool très populaire à base de riz, de patate douce ou autre, mais aussi pour son château à l’architecture si particulière. Et si une envie de découvrir la nature environnante leur prend, ils ne pourront pas passer à côté de la visite du parc national d’Aso-Kujû et de sa caldeira considérée comme la plus grande du monde. Enfin, pour les fêtards ou les curieux, le plus grand festival du sud du Japon, le « Matsuri à Kyûshû » se tiendra les 28 et 29 septembre à Kumamoto.

Du côté de Fukuoka, les touristes ne seront pas en reste non plus. Ils ne doivent pas hésiter à s’aventurer dans le quartier de Nakasu à la nuit tombée pour découvrir les fameux yatai, gargotes sans prétentions où l’on peut déguster de la cuisine populaire à moindre frais et rencontrer les locaux. S’ils souhaitent s’éloigner de la ville, pourquoi ne pas aller à la découverte du village de Tôhô ? Se trouvant à 40 kilomètres de Fukuoka, le village est réputé pour sa production de céramiques et compte pas moins de 50 fours dédiés à cet art plus que centenaire.

Les distractions sur l’île de Kyûshû ne manquent pas, et il ne sera sûrement pas possible de tout découvrir en une fois, voilà donc une bonne excuse pour revenir !

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.