{{ Après le succès de la mission Hayabusa-1, le Japon a donné son feu vert pour le développement d’une seconde sonde. La justement nommée Hayabusa-2 pourrait être lancée vers un autre astéroïde à l’horizon 2014.}}

C’est en juin que la sonde Hayabusa-1 est revenue sur Terre, ramenant des échantillons qui pourraient comme l’espèrent les chercheurs nippons, provenir de l’astéroïde 25143 Itokawa sur laquelle elle s’était posée en novembre 2005. Le Japon travaille dès à présent à la conception d’une nouvelle sonde : un projet estimé à quelque 2 milliards de dollars, et qui a pour visée de mieux comprendre les conditions qui ont prévalu à la formation des astéroïdes.

Hayabusa-2 pourrait être lancée en 2014, et cette fois, c’est l’astéroïde 1999 JU3, riche en éléments carbonés et deux fois plus grand qu’Itokawa, qu’elle tentera d’atteindre. Des analyses effectuées depuis le sol tendent à prouver que cet astéroïde pourrait contenir des composés organiques supposés être les précurseurs de la vie terrestre.

La future sonde japonaise différera de sa grande sœur en plusieurs points, avec notamment un dispositif de récupération des échantillons amélioré, un système d’orientation à base de roues à réaction repensé et un nouveau type d’antenne pour communiquer avec la Terre.

[Source: Maxisciences->http://www.maxisciences.com/hayabusa/hayabusa-2-la-sonde-japonaise-pourrait-etre-lancee-en-2014_art8879.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentKANJI BATTLE: Apprenez en vous amusant !
Article suivantUn an après l’euphorie, le gouvernement face à une dure réalité