La compagnie japonaise privée JR Tokai, qui exploite les trains à grande vitesse « Shinkansen » reliant Tokyo à l’ouest du Japon, a confirmé vendredi que son projet de train ultrarapide à lévitation électromagnétique « Maglev » n’était pas remis en cause par la crise. JR Tokai (aussi appelée JR Central) s’apprête à investir sur dix-sept ans quelque 5.100 milliards de yens (40 milliards d’euros au cours actuel) pour construire une ligne électromagnétique qu’elle espère mettre en service en 2025.
« On peut en permanence s’attendre à ce que le contexte change », a fait remarquer le président de JR Tokai, Yoshiyuki Kasai, lors d’une conférence de presse. « Il y a des moments où le vent est porteur, d’autres où il ne l’est pas », a-t-il ajouté, balayant ainsi les raisonnements à court terme et confirmant le maintien du projet. JR Tokai a décidé, il y a un an tout juste, de ne pas attendre l’argent des pouvoirs publics pour ce projet, et de s’affranchir ainsi de longs délais administratifs.

[AFP et Le Figaro.fr->http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/12/26/01011-20081226FILWWW00186-japon-le-train-ultrarapide-reste-prevu.php]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe gouvernement japonais arrête un budget record
Article suivantKabuki-za au Japon sera détruit