Une femme ayant travaillé sur le site de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima a reçu des doses de radioactivité trois fois plus élevées que la limite légale autorisée, a annoncé, mercredi, l’opérateur Tokyo Electric Power (Tepco). Cette femme, qui s’occupait de tâches logistiques, a reçu des radiations de 17,55 mSv, alors que la limite maximale autorisée pour les femmes est de 5 millisieverts sur trois mois. Cette limite est inférieure à celle des hommes, en raison des risques potentiels pour le bébé en cas de grossesse. Comme l’ensemble de la vingtaine de femmes employées sur ce site par Tepco, elle a quitté les lieux le 23 mars, douze jours après le début de l’accident nucléaire. Tepco a fait cette annonce après avoir analysé l’historique des niveaux d’exposition de ses employés à la centrale qui a été endommagée à la suite du séisme et du tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon le 11 mars.

« C’est une erreur. Nous le regrettons », a déclaré à la presse un responsable de Tepco, reconnaissant que la gestion de l’exposition aux radiations aurait dû être plus rigoureuse. « C’est extrêmement regrettable », a réagi de son côté Hidehiko Nishiyama, porte-parole de l’Agence japonaise de sûreté nucléaire. « Nous allons enquêter et voir pourquoi et comment cela a pu arriver », a-t-il ajouté, précisant qu’il entendait demander « des réponses complètes » à Tepco.

La limite légale de radiations autorisées pour les hommes travaillant dans le nucléaire en temps de crise a été relevée à 250 millisieverts par an depuis l’accident de Fukushima, contre 100 auparavant. Une exposition annuelle à plus de 100 millisieverts augmente les risques ultérieurs de cancer, d’autant que la radioactivité « absorbée » se cumule avec les expositions futures.

[©2011 – AFP – LePoint.fr – Article original sur Le Point.fr->http://www.lepoint.fr/monde/une-employee-de-tepco-exposee-a-des-radiations-elevees-27-04-2011-1323646_24.php]

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes ventes de détail chutent de 8,5% en mars sur un an
Article suivantJVC Kenwood 2010/11: dans le rouge, mais moins que redouté