のむ, boire, est un des premiers verbes que l’on apprend, et ne pose à première vue aucun problème. Il est pourtant plus subtil qu’il n’y paraît.

Bouteille de Sake (© Chen4 – Wikipedia Commons)

En effet, のむ ne signifie pas uniquement boire, mais aussi avaler, accepter (une demande, des conditions…), retenir (son souffle, ses larmes, sa voix), etc. De plus, il existe deux kanjis pour のむ, 飲む et 呑む. Le premier est bien connu, le second beaucoup moins, car il ne fait pas partie des 常用漢字 (じょうようかんじ) et s’écrit en général en ひらがな. Les dictionnaires présentent les deux à la même entrée, ce qui prête à confusion ; car s’ils partagent les même sens, l’usage les distingue, du moins en théorie (vous verrez plus loin pourquoi j’émets cette réserve).

飲む

飲む est utilisé dès qu’il s’agit d’avaler un liquide ou un médicament.

Ex : お茶を飲みませんか。(おちゃをのみませんか) (Voulez-vous boire un thé ?)
Ex : 浴びるように飲む。 (あびるようにのむ) (Boire de l’alcool comme si c’était de l’eau)
Ex : この薬は、朝昼晩、三回飲んでください。(このくすりは、あさひるばん、さんかいのんでください。)(Prenez ce médicament trois fois par jour, matin, midi et soir)
Ex : スープを飲むのが嫌い。(スープをのむのがきらい) (Je déteste manger de la soupe)

呑む

のむ, en ひらがな, est employé pour ce que l’on avale sans mâcher (et sans être liquide) et pour tous les autres sens déjà mentionnés plus haut. Globalement のむ a plutôt un usage métaphorique et abstrait, là où 飲む est concret :

Ex : 条件をのむ (じょうけんをのむ)(Accepter des conditions)
Ex : 息をのむ (いきをのむ) (Retenir son souffle)
Ex : タバコをのむ (Fumer) A noter que 吸う(すう) est plus utilisé que のむ dans ce cas.
Ex : 蛇は卵をのんだ。(へびはたまごをのんだ) (Le serpent a gobé l’œuf)
Ex : 波は沿岸をのんだ。(なみはえんがんをのんだ)(Le rivage a été submergé (avalé) par les vagues)
Ex : 憎しみをのむ (にくしみをのむ) (Ravaler sa haine)

Dans la pratique, si l’on se promène un peu sur internet, on s’aperçoit que la distinction entre のむ et 飲む n’est pas toujours respectée. On trouve par exemple bien moins de « 息をのむ » que de »息を飲む » ce que certains considèrent comme une faute, liée à une erreur de conversion lors de la frappe. Internet n’est certes pas un temple de la correction de la langue. Mais il y a fort à parier que l’erreur devienne commune au point de se changer en règle. 呑む, déjà condamné à n’être écrit qu’en ひらがな, risque fort de tomber aux oubliettes. Les partisans d’une simplification s’en réjouiront sans doute et n’auront pas complètement tort. Ceux qui comme moi aiment les chinoiseries s’en attristeront un peu… mais c’est ainsi que les langues vivent ! それでは、また、お楽しみに。

Ecrit par Elisabeth de Sukinanihongo