Carnet de voyage : La Préfecture de Saitama

Bienvenue à Saitama-shi Minami-ku!

Bienvenue à Saitama-shi Minami-ku!

Aujourd’hui je m’improvise guide touristique et vais vous parler de la région où j’ai passé environ trois semaines : La préfecture de Saitama.

Elle est située aux environs de Tôkyô (20mn de Shinjuku en train de banlieue),comme bien entendu je ne présenterais que les endroits où je suis allée de manière éclectique mais je sais qu’à l’heure actuelle vous vous y êtes habitués.

Une petite vue de Saitama-Shintonshin

Une petite vue de Saitama-Shintonshin

Saitama-shi (minami-ku)

Ne sachant par quoi commencer, j’ai choisi Saitama-shi.Elle se trouve en périphérie de Tôkyô mais ne vous attendez pas voir un charmant village, c’est une ville de taille importante découpée en plusieurs quartiers ayant chacun leurs attraits enfin pour certains.

La partie où j’ai vécu disposait d’un petit parc assez agréable où j’ai apprécié de me promener mais il n’y avait pas grand chose de transcendant mis à part ça.

Pour les amoureux de la nature.

Sur la Ligne Saikyo arrêt Musashi-urawa à environ 10mn de marche se trouve le Besshonuma Parc. Autour d’un petit lac, des arbres, une petit promenade qui permet aux sportifs de courir sur un sentier balisé, et aux promeneurs de flâner. Il a aussi des bancs pour ceux qui préféreraient nourrir les canards ainsi qu’une zone de jeux pour les familles.

Comme dans tous les parcs japonais, vous y trouverez des toilettes et bien sûr les fameux distributeurs de boisson. À noter qu’il y pousse un cerisier dont les fleurs sont jaunes.

Saitama Shintonshin

Zone commerciale et de bureaux.

Il n’y a pas grand chose à y voir à part les nombreuses boutiques, les restaurant et les bâtiments. À côté du centre commercial, se trouve l’Arène de Saitama où on lieu différents événements culturels comme les illuminations de Noël.

Omiya

Le temple du magnifique Parc d'Omiya.

Le temple du magnifique Parc d’Omiya.

Omiya (prononcer Oomiya) est ma ville préférée de la préfecture de Saitama, enfin de celles où j’ai été.

Lorsqu’on sort de la Gare JR Oomiya, on arrive soit au niveau du centre commercial, soit au niveau des petites rues commerciales dans lesquelles il est agréable de flâner.

Mais selon moi toute la beauté d’Oomiya réside dans ces parcs. Au nombre de deux chacun dispose de son propre charme, de son propre style.

Petite vue du Lac (Parc d'Omiya)

Petite vue du Lac (Parc d’Omiya)

Le Parc d’Oomiya

Situé à 20 bonne minutes à pied de la Gare d’Oomiya ce parc est juste sublime.

Il n’a peut être rien d’extraordinaire mais ça a été l’un des premiers parc que j’ai visité au Japon et j’avoue que de passer sous une dori (grande porte rouge) a été très émouvant, le pont rouge, le temple, les points d’eau. Cela fait tellement typiquement japonais. Il est paisible, ressourçant, y flâner en regardant le changement de couleur des feuilles fut un bonheur.

Le deuxième parc doit être de construction plus récente. Il tient moins des jardins traditionnels japonais que le précédent mais il a ses charmes.

Oomiya se veut être la capitale du Bonsai, on y trouve donc un musée (payant 300 yen l’entrée), des jardins de Bonsai (certains gratuits, d’autres non) et  une boutique de Bonsai et d’accessoires.

Le musée en soi était bien, on en fait rapidement le tour sauf si on est un adepte et qu’on prend le temps de tout analyser, pour un œil novice et curieux cela prend 15mn.

Cela dit, à l’entrée du musée une hôtesse vous fournira un plan indiquant l’emplacement des jardins et certains même petits valent le détour.

La Tori no Kane à Kawagoe.

La Tori no Kane à Kawagoe.

Kawagoe

Est connu car elle ressemble à Tôkyô du temps où on l’appelait encore Edo. Le charme du Japon de l’époque se retrouve dans un quartier précis de la ville à environ 10 bonnes minutes de marche de la gare JR Kawagoe. On y trouve de minuscule boutique au devanture d’époque (pour certaines), des ruelles étroites et des petits magasins artisanaux changeant des centres commerciaux.

Il y a des endroits sympas à visiter en dehors du little Edo ; la Toki no Kane (Tour de l’horloge, ou encore l’Ame no dori, célèbre pour ses boutiques de confiseries.

Voilà pour Saitama-ken.

A bientôt pour une nouvelle chronique!

Axelle