La Cour suprême du Japon a rejeté l’appel d’un ancien membre de l’Armée rouge japonaise, aujourd’hui démantelée, et a donc confirmé sa condamnation à la réclusion à perpétuité pour des attaques terroristes dans les années 1970.

Il avait été accusé d’avoir pris part à l’attaque de l’ambassade de France à La Haye aux Pays-Bas et au détournement d’un avion de ligne de la Japan Airlines à Dhaka, au Bangladesh en 1977.

Article original : NHK World Service Français © 2011