Femmes battues au Japon

Forte hausse des plaintes pour violences conjugales

Les plaintes pour violences conjugales ont augmenté de 15% et atteint un nouveau record au Japon en 2007, avec dans presque tous les cas des femmes pour victimes.

Les autorités ont reçu 20.992 plaintes pour violences conjugales l’an passé, un chiffre en hausse de 15% par rapport à 2006 et qui constitue un record en la matière, depuis l’entrée en application en 2001 d’une loi contre l’augmentation de ces violences.

Des experts ont attribué une partie de cette augmentation à une propension croissante des victimes à faire connaître leur détresse.

Une immense majorité des plaignants étaient des femmes (98,6%). Un bon tiers des victimes avaient entre trente et quarante ans, tout comme le tiers des auteurs des violences conjugales. Près des trois-quarts des violences ont été déclarées parmi des couples mariés.

Les violences les plus graves comme les viols, tabassages ou meurtres ont crû de 3,7% pour atteindre un record de 1.581 cas.

Seules 10% de l’ensemble des plaintes sont allées jusque devant les tribunaux, qui ont prononcé 2.239 jugements pour stopper les violences.

La Tribune de Genève