Football Féminin : Le Japon en finale de la Coupe du Monde

Le Japon a rejoint les Etats-Unis en finale du Mondial féminin en battant la Suède 3 à 1 (mi-temps: 1-1), mercredi à Francfort, à l’issue de la seconde demi-finale.

La formation des Etats-Unis, première équipe au classement Fifa dames, avait décroché plus tôt mercredi son billet pour la finale, programmée dimanche à Francfort, en sortant sur le même score la France (3-1).

Buts:
Japon: Kawasumi (19, 64), Sawa (60)

Suède: Oqvist (10)

 

Article avant le match:

Japonaises et Suédoises ne sont qu’à 90 minutes de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Ce serait la deuxième participation en trois éditions pour les Scandinaves, qui avaient été battues par les Allemandes lors d’États-Unis 2003. En revanche, les Nadeshiko n’y ont jamais goûté, pas plus qu’elles n’ont réussi à décrocher le titre asiatique. Cette accession au dernier carré d’Allemagne 2011 confirme, en tout cas, leur formidable progression, initiée lors du Tournoi Olympique 2008, dont elles avaient aussi disputé les demi-finales. Seule une nation les égale sur ce point : les États-Unis.

Le match
JaponSuède, mercredi 13 juillet, Francfort, 20h45 (heure locale)

L’enjeu
En termes de réputation, le favori logique est la Suède, mais le Japon a tellement dominé les Européennes ces derniers temps que la donne pourrait changer. En effet, les troupes de Norio Sasaki sont invaincues contre les Scandinaves depuis quatre rencontres, avec deux victoires et deux matches nuls, dont un succès et un nul en 2011. Il faut remonter à 1996 pour trouver trace du dernier succès des Blagult.

La confiance est assurément du côté des Asiatiques, qui ont éliminé l’Allemagne en quart de finale malgré le bouillant public, les Nadeshiko ont réduit au silence les attaquantes allemandes pendant 120 minutes à Wolfsburg. La Suède aura certes l’avantage physique, mais cela n’avait pas suffi aux joueuses de la Mannschaft.

Le Japon est seulement la deuxième équipe asiatique à atteindre le dernier carré de la Coupe du Monde Féminine. Il a été devancé par la RP Chine en 1995 et 1999. En revanche, il s’agit de la troisième demi-finale mondialiste pour la Suède, qui s’est inclinée 1:4 contre la Norvège en 1999, avant de battre 2:1 le Canada en 2003.

Les deux équipes comptent une joueuse avec trois réalisations : Homare Sawa du côté japonais et Lisa Dahlkvist du côté suédois. Les Scandinaves chercheront également à exploiter la puissance de la Lyonnaise Lotta Schelin, élue Joueuse du match lors des deux dernières sorties des Blagult.

La stat
7.
Comme le nombre de buts marqués par le Japon et la Suède lors de leurs quatre premiers matches respectifs. Les Asiatiques n’ont frappé qu’à une seule reprise lors des deux dernières journées, tandis que les Européennes ont fait trembler les filets cinq fois.

Entendu…
« Les Japonaises bénéficient d’un jour de repos supplémentaire parce qu’elles ont joué leur quart avant, mais je pense que nous restons les plus fortes sur le plan physique. Il faudra que nous arrivions à exploiter cet avantage pour leur mettre la pression » – Caroline Seger, milieu de terrain de la Suède

« La Suède a sa chance et nous aussi. Notre dernière rencontre, qui était un match amical, nous a permis d’emmagasiner de la confiance. En outre, nous avons pas mal progressé depuis lors. Contre l’Allemagne, nous avons encore gagné en maturité, mais seuls les dieux du football savent ce qu’il adviendra » – Norio Sasaki, sélectionneur du Japon

 

©2011 – Fifa.com – Article original